Le diplôme du baccalauréat international:
un choix stratégique

Chaque année, le diplôme du Baccalauréat International attire davantage de candidats. Les enseignements de ce programme, axés sur la pensée critique, la curiosité intellectuelle, l’ouverture sur le monde et les langues, sont dans l’air du temps. En plus de l’apprentissage selon des méthodes pédagogiques rigoureuses ayant fait leurs preuves partout dans le monde, les élèves développent leur créativité et leur personnalité lors d’activités sociales, sportives et communautaires. Un programme scolaire des plus complets, et la garantie de devenir bilingue, en somme. Le Collectif Mobilité Internationale fait le point sur le Baccalauréat international.

Les 50 ans du Programme International Baccalaureate : Quel bilan ?

L’année 2018 marque le cinquantième anniversaire de l’International Baccalaureate (IB), créé à l’initiative d’un groupe d’éducateurs voulant faire évoluer l’enseignement vers une approche internationale. D’une durée incompressible de deux ans, le Baccalauréat international est un diplôme reconnu à l’international accessible aux élèves âgés de 16 à 19 ans présentant de bons résultats scolaires et dotés d’un bon niveau de langue. Aujourd’hui gage de rigueur et de prestige, il constitue une porte d’entrée dans les grandes écoles et les universités.

Pour Ericka Perret-Quesnel, directrice de l’association ARAM , spécialisée dans les séjours et les études à l’étranger, « Obtenir un diplôme du Baccalauréat international, c’est se donner toutes les chances de réussir et d’être accepté dans les écoles les plus prestigieuses, comme HEC, Dauphine ou l’université Panthéon-Assas. L’IB atteste de grandes capacités d’adaptation, d’autonomie, d’ouverture d’esprit et de rigueur académique, qui sont des qualités très prisées dans l’enseignement supérieur».

Une étude du journal britannique Telegraph met en évidence la forte démocratisation de l’accès à l’International Baccalaureate, autrefois considéré comme un programme élitiste réservé aux enfants de diplomates. Aujourd’hui, plus de 4 500 établissements à travers le monde sont accrédités pour dispenser le programme du Baccalauréat international et le nombre de diplômés de l’IB n’a de cesse d’augmenter. Un bilan plutôt très positif jusqu’ici pour notre IB cinquantenaire. Reste qu’en termes de reconnaissance par les établissements du supérieur, le diplôme de l’IB ne fait pas encore l’unanimité. Nous conseillons donc fortement à tout étudiant souhaitant préparer un IB de se renseigner en amont de son projet auprès des établissements scolaires de son pays pour connaître les modalités d’acceptation du diplôme. Sachez qu’il est possible de consulter les déclarations et les politiques officielles des pays proposant l’IB sur le site officiel de l’International Baccalaureate Organization qui siège à Genève.

La reconnaissance du Baccalauréat international en France

En France, le Baccalauréat international est reconnu comme un diplôme de fin d’études secondaires de nature privée. À ce titre, un étudiant français diplômé de l’IB est donc dispensé de passer le baccalauréat français mais l’IB ne lui confère aucunement un accès automatique aux études supérieures, étant soumis à la procédure d’inscription sur dossier. Autrement dit, il est indispensable de se renseigner à l’avance auprès des écoles et des universités visées pour savoir quelle est leur politique vis-à-vis de l’IB. Les Grandes Écoles comme Sciences Po, HEC, ou les universités étrangères prestigieuses comme Oxford ou Harvard, plus ouvertes à l’international, valorisent le diplôme du Baccalauréat international.

Partir à l’étranger pour un Baccalauréat international avec ARAM France

L’association ARAM France propose des programmes d’études à l’étranger avec la possibilité de passer le Baccalauréat international. Habituée à envoyer des jeunes en scolarité à l’international, l’association recueille des retours d’expérience très positifs pour ses programmes IB. Selon l’association ARAM, les lycéens qui réussissent leur scolarité IB sont « des élèves très motivés, curieux et matures, capable de s’adapter dès leur arrivée  dans le pays de destination  ». Il faut bien prendre en compte que sur les destinations du programme IB proposé par ARAM France, à savoir l’Angleterre,  l’Irlande,  l’Australie et le  Canada, les cours sont dispensés en anglais tout au long de la scolarité.

Une forte capacité d’autonomie ainsi qu’un niveau intermédiaire d’anglais sont demandés pour candidater au programme IB. « Notre but premier c’est de plonger les étudiants dans les meilleures conditions d’immersion possibles et ce dès leur arrivée. Nous proposons donc des solutions de placement en familles d’accueil. Nous travaillons main dans la main avec nos partenaires étrangers accrédités pour l’IB, donc même si nous ne sommes pas physiquement présents sur place, l’étudiant bénéficie d’un accompagnement personnalisé tout au long du séjour ». Le programme de l’IB est composé de modules obligatoires et de modules optionnels.

Les établissements accrédités IB peuvent apporter quelques variantes sur le choix des matières, l’organisation des cours et des épreuves finales mais d’une manière générale, le programme est articulé autour des six groupes thématiques suivants:

  • Langues et littérature

  • Acquisition des langues vivantes

  • Individus et sociétés

  • Sciences

  • Mathématiques

  • Art

L’Angleterre, l’Irlande, le Canada ou l’Australie ?

Selon l’équipe d’ARAM, « Quelque soit la destination choisie par l’étudiant, les deux années de programme IB seront bénéfiques. Mais nous tenons toujours à nous assurer que le pays, sa culture et son atmosphère correspondent au profil et à la personnalité de nos candidats. Nous sommes donc disponibles et qualifiés pour discuter des préférences de chacun et voir quelle destination est la plus adaptée ».

En Irlande, le port de l’uniforme est de rigueur, les journées de cours commencent tôt et se terminent à 15h, ce qui laisse du temps libre en dehors des cours. Les écoles irlandaises proposent également un large choix de cours optionnels en plus des cours généraux. En Australie, en plus des cours, les jeunes ont du temps pour découvrir les sports de la région, du cricket au football australien, en passant par le surf. L’année scolaire est décalée: les cours débutent en janvier et l’année scolaire prend fin en décembre, sous le soleil.

En Angleterre, certaines High School traditionnelles imposent l’uniforme et la culture très British garantissent un dépaysement total. Les journées de cours se terminent généralement aussi à 15h.

Enfin, chez les canadiens, réputés pour leur accueil des plus chaleureux, le système scolaire est très différent du nôtre, avec 3h de cours le matin et 3h de cours l’après-midi et une importance toute particulière donnée aux cours optionnels et aux activités de développement personnel.

Pour en savoir plus sur les destinations du programme IB : Aram France

2018-11-30T10:50:38+00:00

Contact

Collectif Mobilité Internationale L'Orée des Mas Bâtiment Histophile Avenue du Golf 34670 Baillargues

Articles récents

Prochain évènement

  1. Salon Studyrama Annecy

    Salon Studyrama | Annecy

    19 janvier 2019 à 9 h 30 min - 17 h 00 min